Environmental degradation-As a whole humans have not chosen to be inclusive in nature,apart from it is more the reality thus far. (En Francais)-Dégradation de l’environnement – Dans l’ensemble, les humains n’ont pas choisi d’être inclusifs dans la nature, à part que c’est plus la réalité jusqu’à présent

Article written for Africa Global Village written by Jean-Yves Linley Bignoux

10150186689617701dsc_94961015061481250270110151205617887701monkey-010-copylands-east-south-065-copy

As a whole humans have not chosen to be inclusive in nature, for a number of reasons that are psychological,  political, and social, rather unconsciously, the report card is a fail in all subjects. (En Francais)-Dans son ensemble les humains n’ont pas choisi d’être inclus dans la nature, pour un certain nombre de raisons qui sont d’ordre psychologique, politique et sociale, plutôt inconsciemment, le bulletin est un échec dans tous les sujets

Nature has suffered thus far from human impact, largely and primarily because of an identity towards materialism, in a world, which seeks advantage in consuming above and beyond which is really needed, which has largely detached citizens in nations to become rather individualistic.

.

Mutually we have not learnt a simple lesson from nature; nature is collective and what’s worse nature will repair itself, it has all the time in the universe, it was here before us, and will still be there after we are gone …ironic isn’t  it?

In Mauritius, the environmental degradation is hitting a new peak. With fading marine animals like Tuna and shark populations dwindling to dangerous levels, virtually non-existent.  Rapidly eroding coastal zones due to hotel construction and sugar cane production and felling of trees.

This compounded by the government’s intention to bring tourist arrivals to 2 million by 2015, in which the carrying capacity of the nation will be outstretched ecologically, which it is as present with the 980,000 arrivals per annum.

Similarly, in my home country of Australia, a vast land inhabited by over 22 million citizens is grasping the undesirable element of
high-energy prices, marine fish stocks of which 50 per cent are whipped out or collapsing, rising air pollution and the burgeoning weight of the world’s super power of mining to feed China’s economic ambitions, to name a few problems.

The United Nations Environmental Program’s key report after the much fazed Rio Sustainable Development summit or Rio +20, in July- Keeping Track of our Changing Environment: From Rio to Rio+20.

The report highlighted some gross problems for the international community with rapid forest loss in Africa, South America and the
Caribbean nations, with a decrease of 300 million hectares of forest expanses in the region since 1990.

Shrinking glaciers which have predisposed us too sea level rises is threatening the security of approximately 1 billion of citizens in
nations, and that has just to start with the problems.

Don’t get me wrong here but I don’t mean to alarm anyone, but 255 governments participated with some 2400 participants from
non-governmental organizations which included recommendations and reports by over hundreds of scientists, the issue is immense and perceptions need to be changed fast.

Towards the environment,  that sustains us, lateral thinking thus far has not been an inherent trait amongst humankind worldwide however . Beset by our method of perception the exam results are poor. In fact since our inception as an industrial leader as humans we have whipped out 56,000 species to extinction according to several international ecology reports.

Additionally, the very thing that we are destroying is the one that can save us, my parents told me and subsequent teachers in my childhood explained that you do not bite the hand of someone that feeds you, and old adage yes, but factual.

The Environment …what does that mean to you? What does the very essence of that particular word mean? What concepts and judgements can be affected upon that word?

Once upon a time, the human race was in connection with this very word environment, which in definition: are the conditions and surroundings that influence our development. In the context of nature the word environment has a very profound influence and a “big topic” in this day of age.

Humans now control this in an astonishing and destructive manner worldwide. The list is quite large of the human impact we are having on this planet we call home. It is also ironic that we sometimes refer to it as planet home. In our homes, we try to keep it clean and orderly and when it is filthy, we clean it again, so it is not untidy and disorderly.

We are certainly not doing this very action to our planet home, politically and socially because of our mind-set towards it.

We sometimes as humans say, well my home is my house, we have maybe a concept of this as a way of thinking and therefore our actions and that of our attitudes are based on that and voice that well the environmental situation we are in now globally and locally is not in my ”backyard” or at my ”home.”But the reality is that it actually is, but humans divide it into saying ”that happens in another country” or ”to those people” or to ”that culture” or to the ”neighbours” or to that guy or that girl and so on.

Much of this attitude is quite logical and has a very disruptive order to it simultaneously. For example we have perfected the art of taking something and turning into a resource or what economists call commodities…..wow! We have then strewn an illogical consequence from that nonetheless.

For example, Mercury which is found in various metals has been reaching the seas and being absorbed by fish and various other marine creatures, namely Tuna since the dawn of the Industrial revolution, in turn the world-over we extract this as a resource to consume. However, we were the ones to put Mercury in fish in the first place via manufacturing industries, an illogical chain of events.

Moreover, this detachment from the environment is quite fruitless, as we believe that we have constant control over our environment, a grave fallacy indeed. We have for the better half of a century had short –term solutions to long-term problems, it is quite easy to explain. Personal debt and overall financial debt globally is attributed to that as well and its mechanism is the same, it is called credit.

Take for example some credit cards, you borrow money to purchase at a very high interest rate, you then do not worry about it for a year, the interest racks up and finally you are paying more for it that what it is really worth at the end of the day when you did not have the money in the first place.

Therefore, the no money that you had, you decided to borrow, then you end up paying more in bank interest and finally the illogical consequence, you are in debt. The natural world has been combating this dilemma with humans. Sounds like what we do to our environment and it is going to want its money back, interest and principle.

In theory we actually subsidise for our downfall, we pay for it! In addition, they say voting is democratic, so is paying and consuming …you are voting with money, which inevitably influences the natural world. Are we humans not natural? so we are a part of it!

Today at present, we see massive destruction of forests, waterways, seas and oceans, plant life, marine life, and nature and the environment in general worldwide. Deforestation, pollution of water, air pollution, extinction of species of fish, plants, birds, and of animals in general, and the list of destruction that is human imposed is just too big to list all here-on. The human infliction on nature is certainly well to see in front of you.

Global climate change, a big issue, but issues of money, status, what I own, what I wear, image, what car I drive, what job or career I do, what is the latest fashion, again individualistic virtues have taken in some way more importance of that of nature and the environment globally and where you live right now in this world, I call it the distraction from importance or commonly termed as human relevancy.

Humans are a very intelligent and innovative race, we have achieved so much good through advancement in technology which has brought about great and beneficial solutions to problems in medical, engineering, computers, buildings, aircraft, spacecraft, business, education and many other industries and disciplines, the list is huge, and it is great that we have been able to do that.

In many ways, we have used the same technological advancements to destroy and to cause suffering in the way we treat nature and the environment at present. Humans for that matter have the power to change this way of thinking and intern change the environment to a healthier state.

Whether you agree or disagree that climate change is an issue or not or the environment is there for our taking, we can however be aware that there is a global crisis with the environment and with nature, which has been imposed by heavy human activity. Throughout history, we have succeeded in overcoming problems and finding solutions to the problem, as humans, we are good at doing that, a very adaptive persona.

We have in a constructive way created a problem, reaction, solution equation, this is very positive. The issue is in the reaction part of it. We have problems and we have the solutions to the environment issue, but it’s our reaction to it, which is to why we have not done a lot about it or not enough, it’s in our reaction, that is missing, and we are not at that level of a great reaction yet. With all the technology and innovation we possess. we have yet to make a global solution through our reaction to the environment.

There are plenty on the contrary who have created the reaction that solves…many environmental problems. Many organizations, universities, institutions and some government’s bodies have done plenty to help save the environment all over the world.

Individually and collectively they have achieved alot. This is very positive. Through creating awareness and knowledge we can better
understand the environmental problems we are all facing .The issues are in front of us ,and when we a better understanding then we create a belief to change through a better reaction to it.

When I started my scuba diving career and then later on my journalism career in my native country Australia and then later started to take pictures of the underwater world in Australia and Mauritius and of landscapes I would look at the picture of a fish, squid, coral, or any living organism and sit in ore of what I am seeing in front of me, the true beauty of nature, not just because of just a picture!!

The very essence of life, the colour, the shape, the form, the spirit of it, and the intelligence of nature, that we are all a part of
regardless of borders, nations, nationality, political affiliation, culture, colour, religion, and gender, we are all part of nature and the environment so in turn what affects nature and the environment will affect humans and vice versa.

Why then do we seek to destroy the phenomena of physical like, the entire material world as a whole of forces observable within it, the essential character of anything, which is called the environment, and nature as a whole? The environment is what we breathe, we live, we work, and we play.

In fact the notion that we identify with things and not feelings is true, this is a large problem which has led to our slow demise with mother nature as well, it’s funny we call it mother nature, we don’t treat mothers like that!

When humans choose to be part of nature and the environment, rather than just to live next to it, then we will finally do something about the environmental predicament we are in now. We are constantly failing the nature’s exams.

(En Francais)-

Photos et Écrit par Jean-Yves Bignoux pour l’Afrique Village mondial
La nature a subi jusqu’à présent de l’activité humaine, en grande partie et surtout parce que d’une identité vers le matérialisme, dans un monde qui cherche, dans l’avantage de consommer au-delà de ce qui est vraiment nécessaire, ce qui s’est largement détaché en citoyens nations à devenir plutôt individualiste.

.

Nous n’avons pas appris mutuellement une simple leçon de la nature ; la nature est collective et le pire, la nature va réparer lui-même, il a tout le temps dans l’univers, il a été ici avant nous, et seront encore là après nous sommes allés …ironique n’est-ce pas ?

En France, la dégradation de l’environnement a atteint un nouveau sommet. Avec la décoloration des animaux marins comme le thon et la diminution des populations de requins à des niveaux dangereux, pratiquement inexistante. Une érosion rapide des zones côtières en raison de la construction de l’hôtel et de la production de canne à sucre et l’abattage des arbres.

Cette aggravées par l’intention du gouvernement d’apporter les arrivées de 2 millions en 2015, dans laquelle la capacité de la nation seront tendus écologiquement, où il est présent avec les 980 000 arrivées par an.

De même, dans mon pays, l’Australie, un vaste territoire habité par plus de 22 millions de citoyens est de comprendre l’élément indésirable de
hauts prix de l’énergie, les stocks de poissons marins dont 50  % sont fouettés dehors ou s’effondrer, l’augmentation de la pollution de l’air et de l’émergence des poids super-puissance de l’exploitation minière pour nourrir des ambitions économiques de la Chine, pour ne citer que quelques-uns des problèmes.

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement clés du rapport après le sommet sur le Développement Durable Rio fazed ou Rio  +20, en juillet- Le suivi de notre environnement en mutation : de Rio à Rio +20.

Le rapport a mis en lumière certains problèmes de brut pour la communauté internationale avec la perte de forêts rapide en Afrique, Amérique du Sud et les
Caraïbes des Nations Unies, avec une diminution de 300 millions d’hectares de forêts étendues dans la région depuis 1990.

Le recul des glaciers qui ont prédisposé nous aussi hausse du niveau de la mer menace la sécurité d’environ 1 milliards de citoyens de
nations unies, et qui vient de commencer avec les problèmes.

Ne vous méprenez pas ici mais je ne veux pas dire à qui que ce soit, mais d’alarme 255 gouvernements ont participé avec quelques 2400 participants d’
organisations non gouvernementales, avec les recommandations et les rapports par des centaines de scientifiques, le problème est immense et les perceptions ont besoin d’être changé rapidement.

L’égard de l’environnement, qui nous soutient, la pensée latérale jusqu’à présent n’a pas été un trait inhérent entre l’humanité dans le monde entier cependant . Marquée par notre méthode de perception les résultats d’examen sont pauvres. En fait depuis notre création en tant que leader industriel en tant qu’êtres humains nous avons a sorti 56 000 espèces à l’extinction d’après plusieurs rapports de l’écologie internationale.

En outre, la chose même que nous sommes en train de détruire est le seul qui peut nous sauver, mes parents m’a et les enseignants dans mon enfance a expliqué qu’il n’est pas mordre la main de quelqu’un qui vous nourrit, et vieil adage oui, mais sur des faits.

L’environnement …qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Qu’est-ce que l’essence même de ce mot ? Quels concepts et jugements peuvent être affectées à ce mot ?

Il était une fois, la race humaine a été en rapport avec ce mot même de l’environnement, qui dans la définition : sont les conditions et l’environnement qui ont une influence sur notre développement. Dans le contexte de la nature le mot environnement a une très grande influence et un “grand sujet” en ce jour de l’âge.

Les humains contrôlent maintenant ceci dans un étonnant et de manière destructrice dans le monde entier. La liste est assez grande de l’impact que nous avons sur cette planète que nous appelons la maison. Il est également ironique que nous avons parfois parler de planet accueil. Dans nos maisons, nous essayons de le garder propre et ordonnée et lorsqu’il est souillé, nous nettoyons à nouveau, de sorte qu’il n’est pas encombrée et désordonnée.

Nous ne sommes certainement pas faire cette action très à notre planète accueil, politiquement et socialement en raison de notre état d’esprit vers elle.

Il nous arrive de dire que les humains, et ma maison est ma maison, nous avons peut-être un concept de la présente comme une façon de penser et, par conséquent, nos actions et de nos attitudes qui sont fondés sur cette voix et bien que la situation de l’environnement nous sommes en maintenant globalement et localement n’est pas dans mon ”cour” ou ”à mon domicile.”Mais la réalité est qu’il est réellement, mais les humains la diviser en disant ”qui se passe dans un autre pays” ou ”pour ces gens” ou de ”que la culture” ou à la ”voisins” ou à ce gars ou cette fille et ainsi de suite.

Une grande partie de cette attitude est tout à fait logique et a une très perturbant pour elle en même temps. Par exemple, nous avons perfectionné l’art de prendre quelque chose et se transformer en une ressource ou ce que les économistes appellent des produits de base…..wow ! Nous avons alors une conséquence illogique de jonchée que néanmoins.

Par exemple, le mercure qui se trouve dans divers métaux a été d’atteindre la mer et être absorbés par les poissons et diverses autres créatures marines, à savoir rouge depuis l’aube de la révolution industrielle, à son tour, le monde entier nous extraire ces comme une ressource à consommer. Cependant, nous avons été les premiers à mettre du mercure présent dans le poisson en premier lieu par les industries de la fabrication, une chaîne d’événements illogiques.

En outre, ce détachement de l’environnement est tout à fait inutile, car nous pensons que nous avons un contrôle permanent de notre environnement, une grave erreur en fait. Nous avons pour la moitié d’un siècle a court terme des solutions à des problèmes à long terme, il est assez facile à expliquer. L’endettement personnel et l’ensemble de la dette financière est attribuée à l’échelle mondiale ainsi que et son mécanisme est le même, il s’appelle crédit.

Prenez par exemple, certaines cartes de crédit vous empruntez pour acheter à un taux d’intérêt très élevés, alors vous ne vous inquiétez pas pour une année, l’intérêt et pour enfin vous payez plus pour elle que ce qu’elle est vraiment en valeur à la fin de la journée lorsque vous n’avez pas l’argent en premier lieu.

Par conséquent, l’argent que vous avez eu, vous avez décidé d’emprunter, alors vous finissez par payer plus en intérêts bancaires et enfin la conséquence illogique, vous êtes dans la dette. La nature a toujours été la lutte contre ce dilemme avec les humains. Sonne comme ce que nous faisons à notre environnement et il voudra de son argent, d’intérêt et principe.

En théorie, nous avons en fait subventionner pour notre chute, nous payons pour cela ! En outre, ils disent que le vote est démocratique, si paie et temps …Vous votez avec de l’argent, qui influe inévitablement sur le monde naturel. Sommes-nous les humains pas naturel ? Nous sommes donc une partie !

Aujourd’hui à l’heure actuelle, nous voyons une destruction massive des forêts, des cours d’eau, mers et océans, la vie végétale, la vie marine, et la nature et l’environnement en général dans le monde entier. La déforestation, la pollution de l’eau, de la pollution de l’air, l’extinction d’espèces de poissons, de plantes, d’oiseaux, et des animaux en général, et la liste de destruction qui est humain imposé est juste trop gros pour afficher la liste de tous ici. L’infliction de l’homme sur la nature est certainement bien de voir en face de vous.

Le changement climatique global, une grande question, mais les questions d’argent, l’état, ce que je possède, ce que je porte, image, quelle voiture je disque, que je n’emploi ou de carrière, quelle est la dernière mode, de plus individualiste vertus ont pris plus d’une façon ou d’importance de celle de la nature et de l’environnement à l’échelle mondiale et où vous vivez actuellement sur ce monde, je l’appelle l’importance de la distraction ou communément appelés comme les droits de la pertinence.

Les humains sont une race très intelligente et novatrice, nous avons réalisé tant de choses bonnes grâce à l’avancement de la technologie qui a conduit à une grande et bénéfique des solutions aux problèmes de la médecine, génie, informatique, bâtiments, véhicules aériens, des affaires, de l’éducation, et bien d’autres secteurs et disciplines, la liste est énorme, et c’est très bien que nous avons été en mesure de le faire.

À bien des égards, nous avons utilisé la même les progrès technologiques pour détruire et de causer de la souffrance dans la façon dont nous traitons la nature et de l’environnement à l’heure actuelle. Les humains d’ailleurs, ont le pouvoir de changer cette façon de penser et changer l’environnement stagiaire à la santé de l’état.

Si vous êtes d’accord ou non que le changement climatique est un problème ou pas ou de l’environnement est là pour nos prendre, nous pouvons cependant être conscients qu’il y a une crise mondiale de l’environnement et avec la nature, qui a été imposée par les activités humaines. Tout au long de l’histoire, nous avons réussi à surmonter les problèmes et trouver des solutions au problème, en tant qu’êtres humains, nous sommes bons à faire, un très adaptive persona.

Nous avons d’une manière constructive créé un problème, réaction, solution de l’équation, c’est très positif. Le problème est dans la réaction en partie. Nous avons des problèmes et nous avons les solutions à la question de l’environnement, mais c’est notre réaction à elle, qui est de la raison pour laquelle nous n’avons pas fait beaucoup de choses ou pas assez, c’est dans notre réaction, c’est disparu, et nous ne sommes pas à ce niveau d’une grande réaction encore. Avec toute la technologie et l’innovation nous posséder. Il nous reste encore à faire une solution globale grâce à notre réaction à l’environnement.

Il y a beaucoup au contraire qui ont créé la réaction qui résout…De nombreux problèmes environnementaux. De nombreuses organisations, les universités, les institutions et certains organismes du gouvernement ont fait beaucoup pour aider à protéger l’environnement dans le monde entier.

Individuellement et collectivement, ils ont obtenu beaucoup. C’est très positif. Par la sensibilisation et les connaissances que nous pouvons mieux
comprendre les problèmes auxquels nous sommes tous confrontés à ces questions sont .en face de nous, et lorsque nous avons une meilleure compréhension puis nous créons une conviction de changer grâce à une meilleure réaction à lui.

Quand j’ai commencé ma carrière de plongée et puis plus tard sur ma carrière de journaliste dans mon pays natal, l’Australie et puis plus tard a commencé à prendre des photos du monde sous-marin dans l’Australie et l’île Maurice et de paysages je regarde la photo d’un poisson, calmar, Coral, ou tout organisme vivant et de s’asseoir dans le minerai de ce que je vois en face de moi, la véritable beauté de la nature, pas seulement à cause de seulement une image ! !

L’essence même de la vie, la couleur, la forme, la forme, l’esprit de celui-ci, et l’intelligence de la nature, que nous sommes tous une partie de
sans considération de frontières, les nations, la nationalité, l’appartenance politique, la culture, la couleur, la religion, le sexe, et nous faisons tous partie de la nature et l’environnement, à son tour, ce qui influe sur la nature et de l’environnement auront une incidence sur les humains et vice versa.

Pourquoi alors ne nous cherchent à détruire les phénomènes physiques de l’ensemble, comme le monde matériel dans son ensemble d’observables au sein des forces canadiennes, le caractère essentiel de tout ce qui est appelé l’environnement, et la nature dans son ensemble ? L’environnement est ce que nous respirons, nous vivons, nous travaillons, et nous jouer.

En fait l’idée que nous identifier avec les choses et les sentiments n’est vrai, c’est un grand problème qui a conduit à notre lente agonie avec mère nature ainsi, c’est marrant c’est ce que nous appelons la mère nature, nous n’avons pas traiter les mères comme ça !

Quand les humains choisissent de faire partie de la nature et de l’environnement, plutôt que de vivre à côté, nous aurons enfin faire quelque chose au sujet de la situation environnementale nous nous trouvons à l’heure actuelle. Nous sommes constamment à l’échec à l’examen de la nature.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s